Pourquoi j’utilise le « JE » (et je vous encourage à le faire)

Parler de soi en « JE » et non plus en on, et en ressentir les bénéfices dans sa vie. Accueillir ses ressentis et les exprimer pour se les approprier et s’approprier son expérience de vie.

utiliser le JEJe trouve qu’en lisant un article écrit en « JE », je m’identifie plus facilement. Et la lecture interne qui se fait en « JE » permet à l’inconscient de s’approprier un message plus facilement. Je deviens l’acteur du texte, j’entre dans l’histoire directement. C’est comme si je changeais mon discours interne, je lui donne une autre vision, une autre approche. Je lui apporte un autre regard à travers le regard de l’autre. Quand je lis « JE », je parles à moi-même.

Souvent dans nos discussions entre amis, collègues, proches, on utilise le « ON » impersonnel. C’est vrai que nous avons été éduqué à ça, c’est vrai aussi que c’est plus facile de parler de soi en se dissociant.

Le fait d’utiliser le « JE » plus souvent dans ses échanges permet de prendre plus conscience de soi, d’être plus responsable de ses actions, d’éviter des généralisations, des raccourcis faciles, de vibrer autrement à l’intérieur (comme me disait un ami). Je remarque que ce n’est pas facile de parler en « JE » sur tous les thèmes de discussion. Il est facile de dire « j’ai fais çi », « moi aussi j’ai vécu ça ». Mais quand il s’agit de partager ses idées, d’échanger, parler d’expériences, remarquez comment « on » arrive vite à une généralisation. Mais pas tout le monde fait, vit, ressent la même chose. Et pourtant « on » ne se gène pas pour le faire. Vous voyez comment je prends votre place chers lecteurs, et comment je vous inclut dans un discours qui ne concerne que moi. J’aurais plutôt du dire: « et pourtant, JE ne me gène pas pour le faire », car JE ne peux pas parler à votre place, JE ne sais pas ce que vous pensez.

Ce « JE » recentre, ce « JE » me concerne, ce « ON » est les autres, ce « ON » me permet de me cacher. De qui? De moi-même? Si je cherche à me trouver, et à devenir plus conscient de qui je suis, de ce que je veux, pour plus de cohérence, alors je vais jouer au JEU du « JE ».  Pour vous donner le goût du JE.

Auteur : Philippe

Coach sportif et coach en développement personnel. Je vous accompagne dans la réalisation de vos objectifs sportifs et personnels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s