Lâcher du lest

Bon je vais pas te demander comment tu vas, ou espérer que tu ailles bien, je t’envoie à travers ce message toute une bonne énergie. Même si pour moi ces derniers mois ont été intense en investissement perso et pro (je viens de terminer une formation de conférencier pro http://academiedesconferenciers.com/), le plus dur est maintenant, de continuer à entreprendre.


Et c’est fou, parce que je remarque que plus on veut s’élever, plus y a des personnes qui veulent te faire descendre à leur niveau. J’ai l’impression qu’ils m’attrapent la cheville pour me tirer vers le bas.
Peut-être que toi aussi ça t’arrive, ou t’est arrivé. Colère, frustration, incompréhension… sont les quelques sentiments que je ressens. Accepter et lâcher prise, et que finalement, nous ne resterons pas toute notre vie proche d’amis, et même de certains de sa famille.
C’est un deuil finalement, comme si la personne disparaissait de ta vie, et c’est concrètement ce qui se passe, tu ne la reverras plus. Rien ne sert de s’accrocher à un quelconque espoir. Et je crois que c’est un signe d’évolution vers une nouvelle partie de nous, vers la rencontre de nouvelles personnes plus en accord avec ce qu’on devient, vers ce qu’on tend.J’ai rencontré ces derniers mois des personnes extraordinaires avec qui je me sens moi comme jamais, avec qui j’ose assumer qui je suis en totalité. Et je touche au plus profond de moi et eux aussi. Je suis devenu ami avec des personnes qui sont un exemple et une inspiration constante pour moi, qui parle le même langage que j’ai aujourd’hui.Bien sur je ne rejette personne de mon passé, ce sont juste certains qui décrochent avec la personne que j’ose devenir, c’est dur et triste.

Je t’encourage de tout mon cœur de ne pas t’accrocher à des personnes qui te tirent vers le bas. Tu vas sentir en toi comme une lourdeur, un ennui, avoir des questions tournées en critique, sentir que ton énergie descend en présence de ces personnes. Prends bien conscience de ça pour les fréquenter un minimum voire ne plus les voir ni les entendre. Connecte toi à ceux qui t’inspire, te donne de l’énergie à leur contact, te mette le smile…Chacun son chemin d’évolution, chacun son rythme, chacun son choix d’évoluer et d’aller vers la beauté, et l’amour.
Heureusement il y en a d’autres qui te soutiendront.

Défocaliser de l’objectif pour mieux réussir

Hello les amis,

Bon vous avez l’objectif, VOTRE objectif, le gros , le big, et vous vous y voyez déjà, pas en haut de l’affiche, mais avoir réussi à atteindre votre but si précieux. Tellement précieux, tellement beau pour vous, pour toi, que tu penses qu’à ça.

Comme je dis dans ma vidéo  https://youtu.be/l1NlASE8JGE t’en fais une obsession.

Et cette obsession risque de te couper de ta réussite. Pourquoi? Parce que tu penses plus qu’à la finalité, à comment tu te sentiras quand tu auras atteint ton objectif, à la joie que tu vas éprouver, la fierté, la grâce, la plénitude aussi. Hé, ho! C’est bien beau tout ça mais faut revenir ici dans le présent. D’une part tu te fais kiffer tout(e) seul(e) et de deux, tu ne vois plus tout ce que t’as à faire, et de trois, tu peux t’imaginer la marche tellement haute que tu seras incapable de la franchir.

Donc, reviens à maintenant, au now! et oublie pas que trop regarder loin, t’empêches de voir les racines qui jonchent le sol (oui je crée aussi des citations, je kiffe aussi un peu dans cet article!). Et au sol tu pourrais aussi trouver des fossiles qui vont inspirer ton chemin! Je sais j’aime bien aussi les images!

J’éclaircis le tout : ok t’as écrit ton ou tes objectifs (coooooool) – vraiment!? Écris les- et qu’ils soient S.M.A.R.T. (pas la voiture, je te laisse chercher « objectif SMART), Super!

Maintenant t’as 2 solutions:

1. Tu pars de ton objectif et tu reviens dans le temps en posant tes actions périodiquement. Exemple: Je veux masteriser l’envol et le rattrapé au twirling bâton d’ici le (date à 3 mois). Ok donc à 2 mois je maitrise le rattrapé, à 1 mois je fais un envoi bien droit dans le ciel…

2. Tu pars de maintenant vers ton point de mire: 1ère action, je cherche tout de suite le club le plus proche de twirling bâton, 2ème action je vais à Décat’ m’acheter mon bâton magique en bouleau, fourré au poils de licorne, 3 ème action je répète mon éducatif lancé pivoté 20 minutes/jour…

Bonux – 3. Si je veux, je fais coïncider le 1. et le 2. sur ma ligne temporelle que j’ai posé sur papier word au stylo bille.

Bien, prêt(e) à faire virevolter le bâton?

Gooooooo

Connaître ses qualités et ses défauts

Pas facile de lister soi-même, ses qualités et ses défauts.

C’est pourtant souvent ce qu’on vous demande lors d’un entretien d’embauche. Être capable d’avoir le recul nécessaire pour se connaître.

Ici, je vais vous partager une idée, pour connaître précisément ces points.

Retrouvez moi en vidéo aussi : https://youtu.be/p_70h7UMhKM

Demande à ton entourage de te faire un retour sur tes qualités et tes défauts (ou points à améliorer), c’est ce qui va tout changer pour toi.

Petite précaution avant de faire ça:

-sois sur que les personnes à qui tu demandes, te connaissent bien (famille, amis proches)

-vérifie que ce soit des personnes bienveillantes et objectives (sinon tu prendras que du négatif subjectif polluant et inutile)

-demande toi si tu es bien prêt à accueillir ces retours (ne t’attends pas à ce que les gens soient tendres ou qu’ils aillent absolument dans ton sens, rappelle toi que c’est toi qui leur demande: tu leur donnes le droit de te dire franchement ce qu’ils voient et pensent de toi)

-prépare toi aussi à être étonné (il y aura du difficile à accepter -parce que souvent tu veux pas le voir vraiment, parce que tu crois être dans le vrai, peut-être, mais si l’info revient minimum 2 fois, c’est qu’il y a quelque chose à revoir; et il y aura du bon que tu ne connaissais pas, que tu ne te reconnaissais pas, et ça c’est TOP)

Au final, cet exercice, si tu sais l’utiliser pour ce qu’il est, et non d’en garder des rancunes, tu pourras améliorer tes points forts, et t’appuyer sur eux pour transformer tes points faibles ou à améliorer.

Laisse un com pour me dire comment tu as vécu l’expérience!

Bon test 😉

 

Aller chercher son rêve d’enfant

Quand j’avais 4 ans, je chantais en boucle « Gaby oh Gaby » d’ Alain Bashung.

J’étais en vacances avec ma famille et ce soir là, nous sommes allés à un spectacle de chansons en extérieur (c’était l’été).

Retrouvez la vidéo de l’article:

 

Plusieurs amateurs se succédaient sur scène (genre je chante sous ma douche devant tout le monde!)

Mes sœurs m’ont proposé d’aller faire mon tour de chant (oui, j’étais The future star), enfin je pense maintenant que c’était plus pour ma drôlerie et ma mignonnerie .

Ainsi, me voilà prêt à monter sur l’estrade – qui était très haute pour moi – c’est alors que je commençais à avoir peur et à faire une grimace de ouiiiiiiiinnnnnnn que ma mère vit.

Ne pouvant me laisser « souffrir » ainsi, elle envoya mes sœurs venir me quérir. Je ne fis donc pas mes précoces début sur scène, d’autant plus que je prévoyais également une imitation de Roland Magdane que je kiffais grave.

De ce jour terrible, dont je me rappelle presque 40 ans après, voici le résultat:

-je ressens encore aujourd’hui l’énergie incroyable que j’avais de vouloir me produire sur scène, de donner de l’énergie au public, de les faire rire aussi.

-je ressens également de la peur de me présenter devant les gens tout seul et d’assumer mon numéro

-de la frustration aujourd’hui de me rappeler voir s’éloigner le public et d’étouffer cette excitation de communier avec le public (oui un brin mégalo)

A cette époque ma peur a été plus forte que ma pulsion de rêve éveillé

Je suis sur que toi aussi, au fond de toi, tu as vécu une frustration de ton rêve, de ton énergie.

Je te partage ça pour te dire d’aller chercher ton rêve d’enfant (c’est le titre, ça tombe bien) même si t’as 30, 40, 50 ans+ on s’en balek!

Aujourd’hui je me forme pour être conférencier professionnel. En mars 2019, je serais sur scène seul face au public, seul face à ma peur. Et je ferai alors honneur à cet enfant de 4 ans qui s’est découragé face à la peur.

Et toi? Quel est ton rêve d’enfant? Que veux tu en faire?

Arrêtez d’aider les autres!

Bonsoir, bienvenue, bonjour, peut-être

Laissez les autres faire leur taf! Alors par leur taf j’entends bien sûr leurs actions, ce qu’il/elle doit faire, arrêter d’aider les autres

Je suis Philippe Pons, coach professionnel de http://www.toutaffuter.com

Quand je dis d’arrêter d’aider les autres, ce n’est pas arrêter d’aider quelqu’un qui se casse la gueule dans la rue; c’est plutôt laisser les autres faire, laissez leur la responsabilité de leurs actions.

Par exemple, quelqu’un qui est en train de se plaindre parce qu’il/elle doit appeler quelqu’un, parce qu’il/elle doit dire à quelqu’un quelque chose et vous vous mettez au milieu et vous dites: »t’inquiète, moi je vais lui en parler, moi je vais le faire! »

NON, laissez le/la faire, laissez le/la prendre ses responsabilités. Ce n’est pas parce qu’il/elle se plaint que vous êtes dans l’obligation de l’aider sur ce qu’il/elle doit faire par lui/elle-même. Ou quand il/elle pose une question en l’air genre : »qu’est-ce qu’il y a à la télé ce soir? » « Attends je vais tout de suite répondre! »

Ce sont des exemples tous bêtes mais ça peut être plus compliqué que ça dans votre travail, dans votre relation. Toute la journée vous pouvez être sollicité indirectement par les autres. Donc laissez la responsabilité aux autres de faire ce qu’ils ont à faire

Faites vos actions pour vous, ça vous dégagera beaucoup d’énergie pour vous-même!

Ce que je veux dire c’est qu’on passe trop de temps et trop d’énergie à aider les autres. D’une part, ça ne va pas les aider dans ce qu’ils/elles ont à faire et dans leur comportement parce qu’ils/elles vont toujours venir vous demander de l’aide parce qu’ils/elles savent qu’ils/elles peuvent compter sur vous mais c’est pas vraiment compter comme avoir confiance en vous c’est plutôt vous utilisez mais ça va être inconscient de leurs part.

Laissez leur leur responsabilité et vous-même apprenez à vous frustrer sur cette sensation de tout le temps avoir envie d’aider les autres. D’une part vous ne les aidez pas et d’autre part vous gaspillez votre énergie à aller faire tout et n’importe quoi pour les autres qui ne vous le demande pas en plus!

Partager cet article si vous sentez que ça peut être utile à quelqu’un qui est dans l’aide constante aux autres et qui a besoin de ça pour ça pour se nourrir

Je vous souhaite une bonne soirée ou une bonne journée

à très bientôt

Démarre maintenant!

Bonjour à tous, salut à toi, bienvenue,

Aujourd’hui je voulais te parler de focus, de passion, d’investissement, d’inspiration

la vidéo ici: https://youtu.be/HjYN1Xs6qJY

Je me suis rendu compte que depuis que j’ai repris mes vidéos, l’inspiration arrive au fur et à mesure. Je ne planifie pas mes vidéos et je les tourne au jour le jour ou plusieurs d’affilée des fois.

Les idées tombent. Le plus dur ça a été le départ, de commencer parce que je ne savais pas du tout qu’est-ce que j’allais faire, de quel thème j’allais parler.

Et comme je n’avais rien planifié, je me demandais : et si j’ai pas d’idée, si ça marche pas, si ça vient pas, comment je fais? Je vais m’arrêter?

Parce que je voulais me lancer dans un processus de continuité et puis ben finalement le plus dur c’est le premier pas, la première marche. Le plus dur c’est de commencer et une fois que j’ai commencé, j’ai mis mon attention dessus, j’ai mis mon Focus, mon énergie dessus et les idées sont arrivées et les idées continuent d’arriver.

C’est ce que je veux vous partager; si vous avez une passion, si vous avez quelque chose dans lequel vous voulez vous investir, le plus dur c’est de commencer, de sortir du canapé et d’y aller d’attaquer et après les choses vont se mettre en place parce que vous avez l’énergie déployée pour atteindre votre objectif et vous mettre dans cette ligne d’action

Commencez, démarrez, allez-y et après tout va se mettre en place!

bonne journée à bientôt

Comment se rebooster en 3 secondes

Bonjour,

aujourd’hui je voulais vous partager ça :

Un moment de calme et de paix et un exercice boostant!

Ici à la montagne, avec un invité de marque, le dog mms_20180827_092654, on est venu se ressourcer, se balader à la montagne, pour s’énergiser, s’énergiser de la terre, s’énergiser de la montagne, s’énergiser de la nature et des animaux environnants parce qu’il y a des élevages qui sont là dans le coin. S’énergiser du silence, de la paix.

Je suis en train de parler de paix et ici j’ai l’impression de trouver la paix intérieure, c’est pas qu’une impression, c’est une sensation de paix intérieure.

J’étais un peu agité avant de venir, sur le chemin j’essayais de trouver la paix intérieure, de me poser parce que j’avais des sensations, des ressentis dérangeants, inconfortables où j’étais pas à l’aise, j’étais pas bien. Je sais pas trop pourquoi ça m’arrive, je ressens des choses dont je ne sais pas forcément l’origine, je n’en connais pas la cause, je me sens vraiment bas, vraiment down. Parfois c’est dur de remonter, de sortir de cet état.

Venir comme ça dans la nature c’est un des points pour être mieux. C’est super important pour moi.

Il y a d’autres trucs aussi; par exemple, c’est d’aller chercher au fond de soi l’énergie pour bouger, pour changer l’émotion (bouger, remuer,  faire des sauts sur place, respirer fort)

J’ai fait un cours vendredi de recentrage corporel où, à la fin,  je propose d’augmenter sa respiration petit à petit, augmenter le rythme de respiration, augmenter la fréquence de respiration et de bouger sur place.

Nous allons le faire tout de suite:

Si je suis dans un état morne, pas la forme, pas la patate, ce qu’on peut faire c’est ça: inspirer et expirer.

J’inspire profondément je me recentre, j’inspire profondément j’ouvre ma cage thoracique, je remonte le menton, je redresse les épaules, je me tiens bien droit, et quand j’expire, j’imagine que je repousse les tensions. J’inspire, j’imagine que j’intègre de l’énergie positive et quand j’expire, j’expire les tensions puis je vais augmenter le rythme des inspirations et des expirations.

Vous pouvez fermer les yeux pour le faire et commencez à bouger sur place; je commence à sautiller sur place, je commence à bouger et petit à petit j’augmente mes inspirations-expirations. Je me charge en énergie jusqu’à un point culminant et je vais compter 3 2 1 0 et à 0 on peut éclater !

On va lâcher l’énergie 3, 2, 1, 0 « CRI » yes!

Voilà on a changé l’état interne. On s’est reboosté de l’intérieur et là on est des tigres, des sauvages. On est complètement transformé de l’intérieur parce que j’ai fait remonter l’énergie qui était enfouie. J’ai aussi absorbé l’énergie qu’il y avait autour de moi et je me suis créé l’énergie moi-même et j’ai pu sortir de cet état interne. Vous pouvez pas savoir comme j’ai la grosse patate maintenant pour redescendre.

C’est de la super énergie positive, c’est pas de l’énergie énervée au contraire, c’est de l’énergie d’action que je vous envoie!

bonne journée