Aller chercher son rêve d’enfant

Quand j’avais 4 ans, je chantais en boucle « Gaby oh Gaby » d’ Alain Bashung.

J’étais en vacances avec ma famille et ce soir là, nous sommes allés à un spectacle de chansons en extérieur (c’était l’été).

Retrouvez la vidéo de l’article:

 

Plusieurs amateurs se succédaient sur scène (genre je chante sous ma douche devant tout le monde!)

Mes sœurs m’ont proposé d’aller faire mon tour de chant (oui, j’étais The future star), enfin je pense maintenant que c’était plus pour ma drôlerie et ma mignonnerie .

Ainsi, me voilà prêt à monter sur l’estrade – qui était très haute pour moi – c’est alors que je commençais à avoir peur et à faire une grimace de ouiiiiiiiinnnnnnn que ma mère vit.

Ne pouvant me laisser « souffrir » ainsi, elle envoya mes sœurs venir me quérir. Je ne fis donc pas mes précoces début sur scène, d’autant plus que je prévoyais également une imitation de Roland Magdane que je kiffais grave.

De ce jour terrible, dont je me rappelle presque 40 ans après, voici le résultat:

-je ressens encore aujourd’hui l’énergie incroyable que j’avais de vouloir me produire sur scène, de donner de l’énergie au public, de les faire rire aussi.

-je ressens également de la peur de me présenter devant les gens tout seul et d’assumer mon numéro

-de la frustration aujourd’hui de me rappeler voir s’éloigner le public et d’étouffer cette excitation de communier avec le public (oui un brin mégalo)

A cette époque ma peur a été plus forte que ma pulsion de rêve éveillé

Je suis sur que toi aussi, au fond de toi, tu as vécu une frustration de ton rêve, de ton énergie.

Je te partage ça pour te dire d’aller chercher ton rêve d’enfant (c’est le titre, ça tombe bien) même si t’as 30, 40, 50 ans+ on s’en balek!

Aujourd’hui je me forme pour être conférencier professionnel. En mars 2019, je serais sur scène seul face au public, seul face à ma peur. Et je ferai alors honneur à cet enfant de 4 ans qui s’est découragé face à la peur.

Et toi? Quel est ton rêve d’enfant? Que veux tu en faire?